samedi 16 janvier 2016

DRILLON 1er bilan

Encore une fois, je me suis fourvoyée dans ma recherche : j’ai vu trop grand !
Episode précédent : sur Geneanet, j’avais répertorié dans mes relevés 56 branches avec ce patronyme. Je pensais –à tort – qu’en retravaillant certaines branches, en complétant avec les actes en ligne, je réduirais ce nombre…
Oui, il est vrai que ce nombre a baissé : au jour d’aujourd’hui, je ne répertorie plus que 48 branches. C’est un mieux.



Mais, c’était oublier mon objectif primaire –en fait, je souhaitais me replonger dans MA branche personnelle. Donc pourquoi partir tout azimut ??? Franchement, je ne sais pas me réguler dans ma passion.
 
Donc, si je recadre ma recherche personnelle voici ma branche DRILLON en l’état actuel de mes recherches :


Et déjà, il y a encore beaucoup d’actes à vérifier, à retranscrire, d’autres à trouver, des familles à compléter…bref, j’ai du pain sur la planche !


Donc, je vais reprendre pas à pas cette recherche (surtout ne pas m’éparpiller) et surtout bien garder en tête sans stress, ce n’est pas une compétition, j’avance comme je peux à mon rythme, avec ce que je trouve en ligne pour m’aider et au besoin, avec l’aide de bénévoles aux archives (mais oui, j’ai le droit !) et je ne me mettrais pas la pression. (ah, ce lâcher-prise, c’est difficile !)
Sophie, charmante initiatrice de nouvelles idées, nous a bien remis en selle en début d’année et j’avoue, moi, elle me « booste » !
Donc, je vais dire que le prochain bilan de cette enquête, je ne vous le présenterai qu’au mois de mars #3MPMG.
 

 
D’ailleurs, je fais d’une pierre deux coups pour le #Généathème de ce mois de janvier, en choisissant de suivre et de compléter la vie de mon ancêtre Jacques DRILLON qui –pour le moment- est la base de cette recherche.
Allez, tiens, je vais lui faire une fiche personnelle que vous pourrez trouver dans les Fiches généalogiques.



 
 
 
 




 






 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire